La topométrie mesure et calcule les positions planimétriques (x, y) et altimétriques (z) de points du terrain en négligeant la courbure de la terre.

En effet, lorsque l'arpenteur-géomètre fait des relevés sur un territoire restreint, l'effet de la courbure terrestre et de la projection cartographique est négligeable. Les calculs sont donc simplifiés par le fait qu'ils sont reportés sur une surface considérée comme plane.